Le rapport

Les composantes de l’initiative

Le blogue a été programmé à partir du système de gestion de contenus WordPress. Il a été rendu disponible en ligne à partir de mon hébergement personnel qui est situé chez un fournisseur québécois. Vous pouvez le retrouver ici.

Il porte sur les travaux que j’ai à effectuer dans le cadre de la formation INF6107 de l’université TELUQ.

Une page Facebook a également été créée avec le nom du blogue. Les différents billets produits sur le blogue y sont postés en lien. Vous pouvez la retrouver ici.

Une autre page Facebook m’appartenant a été utilisé dans cette expérience afin d’effectuer un trafic sur ma page, cette dernière inclut un peu moins de 10 000 suiveurs. À la fin de la semaine un, j’ai demandé aux personnes intéressées d’aimer la page de vrai ou faux ainsi que d’aller visiter le blogue. Vous pouvez la retrouver ici.

J’ai utilisé mon compte Twitter personnel afin de relayer la nouvelle information disponible sur mon blogue. Ce qui est plus personnalisé, car, souvent les gens me suivant ont les mêmes intérêts que les miens. Vous pouvez retrouver la page ici.

Description sommaire des activités

Semaine de préparation

Dans la semaine un de cette expérience, j’ai programmé le site avec des modules d’extension (plugins) afin de favoriser la configuration pour attirer le trafic sur le site. Voici la liste :

  • Contact form 7 – permets de configurer des pages de contacts.
  • Easy social like box – permets aux visiteurs de suivre la page Facebook à partir du site.
  • Open graph meta tag – me permet d’optimiser le partage sur les réseaux sociaux.
  • Rank math SEO – permets d’optimiser le référencement sur les moteurs de recherches divers.
  • Site kit by Google – regroupe les outils afin d’analyser le trafic sur le blogue.
  • WebP converter for media – maximise les images afin d’accélérer la vitesse de consultation du site. C’est un critère qui améliore le référencement.

Dans le début de cette expérience, j’ai demandé dans un post à mes amis Facebook d’aller aimer la page de Vrai ou faux.

Ensuite, j’ai créé des articles sur le blogue en y insérant des URL vidéo et des photos afin d’attirer le lecteur et les moteurs de référencement en les partageant sur Facebook, LinkedIn et Twitter.

Semaine 1

Dans le début de la semaine un, j’ai installé l’application pour WordPress WP cache. Le tableau de bord me mentionnait que des problèmes de performances étaient présents et me suggérait quelques solutions, donc celle-ci.

L’application installée à la programmation de mon blogue, Rank Math me donne une note de référencement. Cette dernière chiffre la qualité d’un article à ce sujet. Les résultats sont médiocres. J’ajuste, d’après les conseils de cette application, d’après les critères suivants :

  • Utilisation du mot clé principal dans le titre de référencement.
  • Mot clé utilisé à l’intérieur de la méta description.
  • Mots clés utilisés dans l’URL.
  • Le mot clé principal apparaît dans le premier 10% du texte.
  • Mots clés utilisés dans le texte.
  • Le mot clé principal est utilisé au début du titre.
  • Un chiffre est utilisé dans le titre. (Rank Math mentionne que : « Les titres avec des chiffres sont 36% plus susceptibles de générer des clics, selon une recherche menée par Conductor. »
  • Mot clé principal trouvé dans les sous-titres.
  • Etc.

J’ai augmenté les résultats du Rank Math de 15% à 73% environ en moyenne (couleur jaune).

Semaine 2

Au croisé des semaines deux et trois, j’ai installé des logiciels dans le CMS WordPress du nom d’AMP et de Imagik qui m’ont aidé à optimiser le blogue. Malheureusement, mon module de vérification me mentionnait que l’accès à mes pages ne répondait pas dans les normes, elles étaient lentes. Les ajustements effectués à partir d’AMP et de Imagik m’ont permis d’améliorer adéquatement la vitesse de réponse des pages du blogue. Ce qui devrait aider au référencement des outils de recherches.

J’ai également ajouté des pages avec le thème des blogues dans ma page Facebook et j’y ai posté certains articles, également le lien racine de mon blogue.  

J’y rédigerai de deux à quatre articles cette semaine comme demandés dans l’activité c et je vais les partager aux différents endroits.

Semaine 3

Cette semaine, j’ai posté le lien des billets rédigés sur blogue sur des réseaux sociaux. Cependant, j’ai fait l’expérience de taguer certaines personnes ou organisations avec l’alias de nom : Entre autres, dans LinkedIn, l’Université TELUQ et sur Facebook, une page dédiée à la Cybersécurité.

Cette dernière n’a pas répondu. Cependant, La TELUQ a posté une note mentionnant mon blogue en y incluant le lien vers la page des billets (sur sa page Facebook et Linkedin). Cette semaine, j’ai posté seulement 2 billets, car j’ai pris quelques jours de congés estivaux.

Page Facebook de l’université TELUQ

Semaine 4

En plus de rédiger des billets et d’effectuer les manipulations de référencement effectuées antérieurement j’ai décidé de changer ma page d’accueil. Antérieurement, les gens arrivaient sur une page présentant ce projet. Depuis le mercredi 25 août, les gens arrivent sur la même page, mais celle-ci présente les billets rédigés.

Analyse et statistiques de fréquentation de la page centrale

Dans cette section nous analyserons les statistiques provenant de Google Analytics. Dans la section de chacune des semaines, les données de la semaine précédente seront affichées et analysées. Prendre également note qu’un ajustement du blogue a eu lieu dans les premiers jours, ce qui fait apparaître des pages qui ne sont plus existantes.

Semaine 1

Un total de 32 visiteurs à consulté mon blogue dans la semaine 1. Vingt-sept a comme origine le Canada, 3 l’Irlande, 2 la France, et 1 chacun pour la Côte d’Ivoire et les États-Unis. 86,5% des visites sur le site étaient nouvelles contre 13,5% étaient des multiples consultations.

Nous constatons que dans la semaine un, l’origine des visiteurs provenait de 78% des réseaux sociaux (22), 33% en tapent directement le site (10) et 0% d’une requête d’une recherche organique (1).

Dans les 78% qui ont comme origine les réseaux sociaux, plus des ¾ proviennent de Facebook, 14% de Twitter et moins de 10% de Linkedin.

Une personne sur deux a visité la page principale, 13% sont allés sur la page de la section des billets et plus de 10% se sont rendu sur l’article parlant de la fragmentation des lecteurs de blogues.

On remarque que les référents les plus importants dans cette première semaine sont Facebook, les délais de référencement semblent minimes et dès le poste de l’article, il est affiché aux personnes qui suivent ma page Facebook.

Semaine 2

Un total de 43 visiteurs à consulté mon blogue du 8 au 14 août, une hausse de 34,38% à comparer avec la semaine antérieure. 30 a comme origine le Canada, 9 les États-Unis, 1 visite chacun du Cameroun, de la France, de L’Irlande et de la suède. La semaine dernière, il y avait un visiteur de la Côte d’Ivoire, mais cette semaine, aucun. 84,8% des visites sur le site étaient nouvelles contre 15,2% étaient de multiples consultations.

Nous constatons que dans la semaine deux, l’origine des visiteurs provenait de 60% des réseaux sociaux (-18%), 35,5% en tapent directement le site (+2,5%) et une requête d’une recherche organique de 4,4% (+4,4%).

Dans les 62,8% qui ont comme origine les réseaux sociaux, un peu plus des 2/3 proviennent de Facebook, une légère baisse à comparer de la semaine précédente. 12,9% proviennent de Linkedin (+3%), 9,7% de Twitter (-3,9%)  et deux nouveaux joueurs apparaissent : Diigo avec 6,45% et Blogger avec 2,23% des visiteurs ayant comme origine les réseaux sociaux.

Semaine 3

Un total de 82 visiteurs à consulté mon blogue du 15 au 21 août. Ce qui est une augmentation importante en rapport à la semaine précédente (+50). Quarante-deux a comme origine le Canada, 15 la France, sept les États-Unis, trois l’Irlande et le reste provenait de la Suède, Togo, Belgique, Burkina Faso, Bénin et le Brazil. La majorité des visiteurs étaient nouveaux avec 77% des visites sur le site contre 23% qui étaient de multiples consultations.

Nous constatons que dans la semaine trois, l’origine des visiteurs provenait de 80% des réseaux sociaux (66), 18% des recherches organiques du site (15) et 2 visiteurs d’une requête d’une recherche organique (2%).

Dans les 80% de visiteurs qui ont comme origine les réseaux sociaux, 76% proviennent de Facebook, 18% de Twitter et 6% de Linkedin. Une augmentation des lecteurs en provenance de Twitter et une diminution de Facebook et Linkedin en rapport à la semaine dernière.

La page la plus visitée fut celle de la catégorie des billets. Ce comportement est explicable par le fait que l’Université à transmettre directement cette page au lieu du lien racine du site sur ses réseaux sociaux dans cette semaine précise.  Les articles sur les influenceurs qui réinventent la pub le choix d’un bon mot de passe sont les plus visités.

Cependant, je remarque deux liens URL écrient différemment qui pointe vers le même article.

Les 82 visiteurs ont visité 139 pages différentes, une moyenne de 1,88 page par visiteur.

On remarque que les référents les plus importants dans cette troisième semaine sont Facebook avec 74%. Des visiteurs en provenance de Linkedin, Twitter et cybercriminalité.blogue ont également été constatés.

Semaine 4

Un total de 37 visiteurs a consulté mon blogue dans la semaine 4. Ils ont regardé 88 pages. Trente a comme origine le Canada, quatre les États-Unis et trois dans le reste du monde. 89,1% des visites sur le site étaient nouvelles contre 10,9% étaient des multiples consultations. En résumé, une diminution importante versus la semaine antérieure.

Nous constatons que dans la semaine quatre, l’origine des visiteurs était de 76% des réseaux sociaux (28), 29% en tapent directement le site (11) et 5% requête d’une recherche organique (1).

Dans les 76% qui ont comme origine les réseaux sociaux, plus des 2/3 proviennent de Facebook, 17% Linledin, 11% Twitter et moins de 5 % de Diigo.

Vingt-deux pour cent ont visité la page principale, près de 15% sont allés sur la page principale de la section des billets et un peu moins de 14% se sont rendu sur l’article parlant de la légalité de pirater une application.

On remarque que les référents les plus importants dans cette semaine sont Facebook, les délais de référencement semblent minimes et dès le poste de l’article, il est affiché aux personnes qui suivent ma page Facebook. Comme Pa les semaines antérieures.

Facteurs influents ou nuisibles de référencement

Nous remarquons par les analyses statistiques des quatre premières semaines de vie de ce blogue que les réseaux sociaux sont indispensables au référencement. Ces derniers attirent les visiteurs sur notre blogue en 2021. Partager les articles avec les lecteurs de ces réseaux sociaux est le point d’entrée le plus important des lecteurs.

Cependant, il ne faut pas dénigrer la présence des autres blogues ainsi que des liens vers le nôtre qui pourraient être insérés sur ceux-ci. Ces références montent notre ‘côte Google’ et nous aident à monter dans les résultats de recherches.

Différents modules ont été installés afin d’aider au référencement par les moteurs de recherches, ils sont énumérés au début de ce rapport. Négativement, le manque de diversification de contenus et d’interactivité avec les lecteurs semble avoir nui à la rétention de ces derniers et n’a pas aidé également à la contribution de leur retour pour plusieurs visites. J’aurais pu activer les commentaires sur mon blogue, mais, par expérience, c’est une dure gestion. J’aurais également pu installer un forum et/ou une infolettre afin que les lecteurs potentiels soient avisés lorsqu’un nouvel article parait.

En conclusion

La maîtrise et la gestion d’un blogue demande temps et patience afin d’y avoir du succès dans un futur plus ou moins éloigné. Il est important, d’écrire des billets périodiquement ce qui fera en sorte d’augmenter le nombre d’articles présent dans les différents moteurs de recherches et les visiteurs suivent également. On semble y percevoir le nombre de visites varié en fonction du nombre de nouveaux articles rédigés.

Autre facteur à prendre en considération est également la langue écrite, notre blogue est écrit en français, ce qui a comme résultat d’avoir le nombre de lecteurs potentiel moins élevé que si les billets avaient été rédigés en anglais.

La crédibilité des auteurs augmente avec le temps si les articles sobt de qualités. Les articles doivent être crédibles, bien documentés et appuyés. Le référencement devrait augmenter peu à peu.

Dany Brisson